# Requête type dans le PMSI-MCO

La fiche décrit une requête type de sélection de séjours hospitaliers dans les tables du PMSI-MCO à partir des diagnostics principaux (DP), des diagnostics reliés (DR) et/ou des diagnostics associés significatifs (DAS).
Des variables relatives au patient, au séjour et à l'établissement sont restituées en sortie.

# 1. Identification des tables et des variables de la requête

Les tables du PMSI, disponibles à partir de 2005, se trouvent dans la bibliothèque ORAVUE.
Le nom des tables est de la forme T_MCOaaZ avec aa = année sur 2 caractères et Z = caractère(s) identifiant de la table.
Les six tables utilisées dans le programme type sont présentées ci-dessous :

Schema

# Liste des variables sélectionnées :

  • T_MCOaaB : table de description du séjour, une ligne par séjour
variable description
ETA_NUM numéro Finess e-PMSI de l'établissement (variable de jointure)
RSA_NUM numéro séquentiel dans le PMSI (variable de jointure)
DGN_PAL diagnostic principal
DGN_REL diagnostic relié
GRG_GHM GHM = Groupe Homogène de Malades
AGE_ANN âge en années
AGE_JOU âge en jours (pour les enfants âgés de moins de 1 an)
COD_SEX sexe
BDI_COD commune de résidence
BDI_DEP département de résidence
SOR_ANN année de sortie
SOR_MOI mois de sortie
ENT_MOD mode d'entrée
ENT_PRV provenance
SOR_MOD mode de sortie
SOR_DES destination
SEJ_NBJ durée totale du séjour dans le champ PMSI
NBR_DGN nombre de diagnostics associés dans ce RSA
NBR_RUM nombre de RUM composant le RSS d'origine
NBR_ACT nombre de zones d'actes dans ce RSA
  • T_MCOaaC : table de chainage, une ligne par séjour
variable description
ETA_NUM numéro Finess e-PMSI de l'établissement (variable de jointure)
RSA_NUM numéro séquentiel dans le PMSI (variable de jointure)
NIR_ANO_17 identifiant du patient
SEJ_NUM numéro de séjour
EXE_SOI_DTD date d'entrée
EXE_SOI_DTF date de sortie
NIR_RET code retour contrôle « numéro de sécurité sociale »
NAI_RET code retour contrôle « date de naissance »
SEX_RET code retour contrôle « sexe »
SEJ_RET code retour contrôle « n° d'identification administratif de séjour »
FHO_RET code retour contrôle « fusion ANO HOSP et HOSP PMSI »
PMS_RET code retour contrôle « fusion ANO PMSI et fichier PMSI »
DAT_RET code retour contrôle « date de référence » (date d'entrée) (à partir de 2006)
COH_NAI_RET code retour contrôle « cohérence date de naissance » (à partir de 2013)
COH_SEX_RET code retour contrôle « cohérence sexe » (à partir de 2013)
  • T_MCOaaA : table des actes, une ligne par acte
variable description
ETA_NUM numéro Finess e-PMSI de l'établissement (variable de jointure)
RSA_NUM numéro séquentiel dans le PMSI (variable de jointure)
CDC_ACT code CCAM
  • T_MCOaaD : table des DAS, une ligne par diagnostic associé
variable description
ETA_NUM numéro Finess e-PMSI de l'établissement (variable de jointure)
RSA_NUM numéro séquentiel dans le PMSI (variable de jointure)
ASS_DGN diagnostic associé significatif
  • T_MCOaaUM : table des unités médicales, existe depuis 2006, une ligne par diagnostic principal d'UM
variable description
ETA_NUM numéro Finess e-PMSI de l'établissement (variable de jointure)
RSA_NUM numéro séquentiel dans le PMSI (variable de jointure)
UM_TYP (2006-2009) / AUT_TYP1_UM (2010+) type d'unité médicale
ETA_NUM_GEO1 (2012) / ETA_NUM_GEO (2013+) premier numéro Finess géographique
DGN_PAL diagnostic principal de l'unité médicale (à partir de 2008)
DGN_REL diagnostic relié de l'unité médicale (à partir de 2008)
  • T_MCOaaE : table des établissements
variable description
ETA_NUM numéro Finess e-PMSI de l'établissement (variable de jointure)
SOC_RAI raison sociale
STA_ETA statut

Si vous souhaitez ajouter d'autres variables dans votre requête, vous pouvez consulter le dictionnaire interactif (opens new window) de la documentation collaborative du SNDS.

La jointure des tables se fait à l'aide des variables ETA_NUM et RSA_NUM, sauf pour la table établissements T_MCOaaE pour laquelle seule la variable ETA_NUM est nécessaire.

# 2. La requête

# 2.1 Les filtres appliqués

  • Suppression des séjours en doublons pour les établissements APHP, APHM et HCL jusqu'en 2017 inclus.
  • Suppression des séjours dont les GHM commencent par 90 « Erreurs et autres séjours inclassables »
  • Génération de la variable CR_OK pour vérification de la validité du chaînage intra-séjour:
    • 1 si tous les codes retours sont égaux à zéro : chainage valide
    • 0 sinon

Attention

Les séjours avec codes retour erronés sont présents dans la table finale et doivent ensuite être supprimés.

# 2.2 Les diagnostics

En début de programme, l'utilisateur renseigne les codes diagnostics d'intérêt et le mode de sélection des séjours qui peut se faire par :

  • Diagnostic principal (DP)
  • Diagnostic principal (DP) ou relié (DR)
  • Diagnostic principal (DP) ou relié (DR) ou associés (DAS)

Note d'attention sur le changement de définition du DP :

  • Avant 2009, le DP est le diagnostic qui a demandé l'essentiel de l'effort de soin
  • A partir de 2009, le DP est le diagnostic qui a motivé l'hospitalisation

Les diagnostics principaux ainsi que les diagnostics reliés des Unité médicales sont conservés (disponibles à partir de 2008). L'un des diagnostics principaux (souvent DP_UM1) et l'un des diagnsotics reliés (souvent DR_UM1) sont aussi les DP et DR du séjour. Les autres diagnostics peuvent ne pas être listés dans la table des diagnostics associés. C'est pourquoi le programme sélectionne les DAS à partir des tables T_MCOaaD et T_MCOaaUM.

Lorsqu'un même code est identifié en DP et en DAS, le programme le supprime de la liste des DAS. On conserve uniquement la position en DP.

# 2.3 Inclusion des actes, DAS et UM

L'utilisateur choisit en début de programme le nombre d'actes, de DAS et d'UM qu'il souhaite inclure dans le fichier créé en sortie.
Par défaut, on inclut les 20 premiers actes et DAS, et les 10 premiers UM.
Les DAS, les actes et les informations des UM (type d'UM, numéro géographique de l'établissement de l'UM) sont transposés en colonnes pour constituer une seule ligne pour un séjour donné.

# 3. Recommandations pour les requêtes

  • Il faut programmer en SQL lorsque vous requêtez sur des tables se trouvant sous Oracle. Une fois les données sélectionnées, vous pouvez les traiter en langage SAS. Les tables Oracle se trouvent dans les dossiers commençant par ORAxxx.
  • Il est recommandé de ne garder que les variables nécessaires, même si ces tables sont beaucoup moins volumineuses que les tables du DCIR.
  • Pour ajouter d'autre(s) variable(s) provenant de la table T_MCOaaUM ou T_MCOaaA il faut penser à les transposer avant de chainer avec la table principale T_MCOaaB.
  • Attention à la suppression, à la modification de nom ou de format, ou à l'ajout de variables selon les années.

Par exemple :

  • Dans la table T_MCOaaUM, la variable s'intitule UM_TYP en 2006-2009, et AUT_TYP1_UM à partir de 2010
  • L'information IGS2 se trouve dans la table T_MCOaaB en 2005-2009 sous le nom de la variable COD_IGS, et ensuite, dans la table T_MCOaaUM à partir de 2010 sous le nom IGS2_COD.

# Programme type

Le programme SAS est accessible dans le dépôt programme-snds, dossier Sante_publique_France (opens new window)

  • pmsi_mco_select_sejours_par_diag.sas

# Références

Crédits

Cette fiche a été créée par la direction DATA de Santé publique France

Mise à jour

Cette fiche se base sur une version originale datant du 29/04/2019 et a été mise à jour le 08/06/2020.